A la fin des années 80,le village de Paris-Bercy était en ruines. Une époque révolue ou les halles constituaient le centre pour l'approvisionnement de la capitale,ce site était réservé aux professionnels du vin,négociants et conditionneurs qui exerçaient ici leur activité. Les grands fûts arrivaient des régions viticoles par péniche sur la seine ou par chemin de fer via la gare de Paris -bercy. Ceux-ci étaient reconditionnés et mis en bouteille pour la revente aux détaillants.Ce village doit son charme à l'architecture de ses chais,aux rues pavées avec les rails qui permettaient aux wagons-fûts de circuler entre les divers entrepôts,il faut imaginer les marronniers qui longeaient les allées et de la glycine qui fleurissait à gogo.

Jusqu'en 1860 Bercy est une commune indépendante de Paris,les vins n'étaient donc pas imposables. Ceci à permis l'implantation d'une zone ou les fêtes ,beuveries ,bals et guinguettes furent réputés au 19e siècle;Ce joyeux Bercy était très prisé des artistes et des peintres.En 1880 Bercy devient le plus grand marché de vins au monde.

Le réaménagement des anciens chais de Bercy à permis de transformer ce secteur : le POPB,le parc floral avec quelques vestiges du passé ,la passerelle Simone de Beauvoir qui enjambe la Seine pour atteindre la bibliothèque F-Mitterrand. Si la météo le veut bien ce sera pour une prochaine promenade! D'autant plus qu'un journaliste photographe , Jean-Claude Gautrand,met en place en ce moment ,une expo photos noir et blanc de cette époque viticole parisienne.

  Avant Avant

Apr_s Après

  historique